« J’aime pas», «C’est trop bleu», «On peut grossir le logo ?», «Bof !» : voilà quelques expressions courantes, très courantes même, que vous allez probablement entendre si vous travaillez à la création ou à la rénovation d’un logo.

Dites-vous que si vous voulez un #feedback sur un débat serein, enthousiaste et constructif, ce type de remarques isolées seront à bannir de vos réunions si vous souhaitez que celles-ci ne se transforment pas en champs de bataille.

Voici une méthode pour créer un #feedback structurer et faire de la création de logo un choix collectif et réfléchi (cet article prend la création de logo pour exemple mais s’applique à tout type de création).

Règle 1 : Faire participer l’équipe

  • Parce que c’est un merveilleux moyen de réunir toutes les forces en présence et de faire participer les ressources humaines de votre structure. Vous avez ainsi l’occasion de tester les différentes pistes.
  • Parce que vous allez pouvoir découvrir des choses que nous n’aviez pas vu.
  • Parce que votre logo doit porter les valeurs de votre structure et de son histoire.

Attention néanmoins à ne pas pousser la perfection du logo à outrance. Le logo parfait n’existe pas, sinon pour quelque chose qui manquera sans-doute d’originalité. On ne peut pas plaire à tout le monde…

 

Plaire à tout le monde, c’est plaire à n’importe qui – Sacha Guitry

Règle 2 : Choisir un arbitre

Comme dans n’importe quel sport, quand deux ou plusieurs parties sont opposés, en l’occurence ici pour une idée, il faut une personne qui prenne la responsabilité de l’arbitrage. Cette personne doit être reconnu par les participants pour son sang-froid, son sens du groupe et de la diplomatie. Ce rôle est indispensable pour ne pas faire du surplace. C’est cette personne qui à un moment donné dira « stop » maintenant il faut choisir pour avancer.

C’est aussi cette personne qui fera le lien et sera le *seul interlocuteur* entre votre équipe et l’agence / le graphiste. Cela vous évitera de nombreuses surprises au résultat final.

Règle 3 : Vous n’êtes pas votre propre audience

Trop de personne donne leur avis personnel (ce qui est important évidemment) sans faire l’effort de se mettre à la place de la personne qui va voir ce logo.

Il faut faire un effort d’empathie pour réussir cet exercice mental et parfois penser contre ses propres goûts.

Règle 4 : Créer un tableau de feedback pour structurer votre analyse

Verba volant scripta manent : Les paroles s’envolent, les écrits restent.

Ce vieil adage est plus moderne qu’on ne le croit ! En effet, le fait de mettre sur le papier et d’organiser sa réflexion, même collective, va vous permettre de clarifier votre #feedback. C’est une base de la communication…

Voici les éléments type d’un tableau de #feedback :

– Nom de la piste / maquette
– Points positifs
– Points négatifs
– Remarques
– Note global (/10)

Nous vous proposons un tableau typique à télécharger ici.

Règle 5 : Equilibrer votre analyse

Pour chacune des pistes, il est extrêmement important d’éviter le blocage (une couleur / une forme) car celui-ci nous empêche parfois de voir la force qui peut se présenter dans ce logo. Ce n’est pas systématique, mais l’exercice de se dire dans ça tête : « Bon, je n’aime pas du tout cette couleur, mais si je fais abstraction de cela, est-ce qu’il y a des éléments forts dans cette piste ? » vous permettra d’avoir dans votre #feedback un inventaire complet des forces et faiblesses de toutes les pistes.

Règle 6 : Le plus important => argumenter votre analyse.

Il est absolument essentiel que chacun de vos avis soit argumenté : c’est une règle de base et un gage de professionnalisme.

Un bon #feedback doit être compris par n’importe qui, à commencer par le graphiste qui ne sera pas très avancé si vous lui faites des retours du style : « j’aime pas » ou « on peut avoir un autre vert ? ».