Vous êtes le leader d’une organisation chrétienne. Vous vous posez des questions sur votre communication car vous ne pouvez pas vous empêcher de vous comparer à ces grands mouvements venus des Etats-Unis, du Canada. Ils possèdent de puissants moyens et ils en « jettent » !

Vous ne savez pas par où commencer ni comment agencer vos idées, encore moins définir un budget.

Dans cet article, vous allez voir quels sont les avantages d’une Charte Graphique et découvrir des astuces pour créer une bonne communication, celle qui vous ressemblera.

Nous allons également vous guider afin de vous éviter de commettre des erreurs.

 

1. C’est quoi, une charte graphique ?

 

Les fondations d’une bonne communication repose sur la charte graphique

La charte graphique est un document qui renferme toutes les recommandations d’utilisation et les caractéristiques des différents éléments graphiques (logo, couleurs, polices de caractère ou typographie, formes [courbes, lignes]…) qui vont définir l’image de votre organisation et le message que vous désirez véhiculer.

Vous pourrez ensuite la décliner sur les différents supports de communication que vous choisirez lors d’événements à promouvoir ou pour des informations, des nouvelles, des partages, etc. (Cartes de visite, entêtes, flyers, dépliants, panneaux d’affichage, réseaux sociaux…).

Elle est très importante car c’est un guide qui vous évitera de vous écarter de votre identité visuelle quand plusieurs intervenants se joindront à vous pour travailler sur votre communication.

Elle vous permettra d’être immédiatement reconnaissable si elle est respectée car tous vos supports auront le même fil conducteur.

 

2. Quels types d’erreurs pourriez-vous commettre ?

 

Vous voulez tout faire par vous-même :

Vous n’avez ni le temps ni le budget mais vous avez un ou des bénévoles disposés à vous aider. Ils n’attendent que ça : mettre leur talent de graphiste et leur passion pour Internet au service de votre organisation.

Aujourd’hui, le web offre beaucoup de procédés gratuits qui vont leur permettre de créer pour vous une communication nickel chrome : site web, blog, profil Facebook… et tous les supports papier correspondants, comme les cartes de visite, enveloppes, entêtes…

Ils seront inspirés avec des sites comme Canva qui offrent des panels de possibilités pour créer votre logo et des présentations-types. Ils trouveront votre bonheur !

Ce qu’il ne faut pas faire :

  • Vos nombreuses retouches et sollicitations peuvent décourager vos bénévoles et retarder l’aboutissement de votre projet
  • Faire appel à plusieurs graphistes à la fois : chacun part avec ses idées et l’absence d’unité pourrait fausser l’efficacité de votre charte graphique

Ce qu’il faut faire :

  • Demandez à un ou deux bénévoles de réaliser deux à trois propositions, pas plus, et pensez à les féliciter !
  • Mettez un frein à vos modifications : la perfection, c’est bien, mais elle a des limites !
  • Fixez une date butoir : vous éviterez ainsi que le projet ne s’éternise dans le temps
  • Avant chaque modification, demandez combien de temps cela va prendre

 

Faire appel à un bénévole : c’est gratuit, mais on ne peut jamais être sûr des dates de fin de réalisation.

 

3. Vous ne pouvez pas tout gérer

 

Vous avez, parmi vos bénévoles, un webmaster mais il vous manque un graphiste. Vous n’avez pas le temps vous-même de profiter des ressources gratuites d’Internet.

Cependant, son aide sera précieuse car il mettra en ligne tous les éléments que vous lui confierez. Il pourra faire les mises à jour et il assurera également le suivi de vos abonnés.

Par contre, vous avez dégagé un certain budget et cela va vous permettre de compléter les compétences de votre bénévole.

Ce qu’il ne faut pas faire

Ne jouez pas avec la qualité :

  • Vous avez plusieurs photographes amateurs dans votre église et votre banque photos laisse à désirer : vous risquez de tomber dans le mauvais goût ou le bas-de-gamme…
  • Vous lancer tête baissée en omettant de :
  • Définir et analyser votre cible par tranche d’âge,
  • Distinguer les attentes et les besoins,
  • Lister les valeurs que vous souhaitez communiquer,

Il est clair que vous risquez de passer complètement à côté du message que vous vous avez souhaité véhiculer si les éléments utilisés sont médiocres ou banals. Aussi, plutôt que de susciter l’intérêt, vous allez faire fuir les visiteurs (vous pouvez même passer pour une secte !) et vous resterez non seulement isolé car votre organisation ne communiquera pas le bon message, mais vous aurez également raté votre mission d’informer, d’aider, d’apporter l’Evangile, etc.

Car vous aurez envoyé le mauvais message à cause d’une mauvaise image.

Ce qu’il faut faire:

Orientez-vous vers les prestations de certains professionnels

  • Un graphiste, grâce à son expérience, va créer la base de votre identité à travers une charte qui correspondra exactement à vos attentes.
  • Un photographe va savoir prendre les bonnes images, avec les bons cadrages, les bonnes expositions
  • Pensez à faire faire plusieurs devis et surtout, consultez leur book, c’est révélateur

Si vous préférez utiliser les services d’un pro de votre église, sachez que c’est un choix à double tranchant.

Il va vouloir faire un bon prix pour bénir l’oeuvre mais il court le risque de finir tout de même frustré.

Par contre, il vous connaît par coeur, ce qui est un avantage comme un inconvénient, parce qu’il aura du mal à voir au-delà de qu’il sait de vous. Sa vision pourra être limitée pour cette raison, même si cette dernière est plus proche que celle que vous aviez souhaité transmettre.

Ensuite, vous pourrez accomplir par vous-même les déclinaisons sur différents supports (Affiches, flyers, Facebook, site web…) car vous aurez les fondations d’une bonne identité grâce à l’élaboration de cette charte graphique par un professionnel. Vous serez autonome !

La suite dans le prochain article : une charte graphique, à quoi ça sert ?