Un nouvel adjectif à la mode ? Créatif ! On le voit partout sans cesse, tout le monde doit-être créatif ! En tant que leader nous savons qu’il est important d’oser être créatif et d’explorer des nouveaux horizons. Un moyen ludique pour trouver des idées consiste à organiser des réunions brainstorming avec ses équipes. Et c’est là que ça se complique…

 

Au début de la réunion, tout le monde est enthousiaste, les idées fusent, les cerveaux se chauffent, et progressivement ça tourne au fiasco ! Les uns se vexent, les autres s’épuisent, les derniers repartent frustrés. Malheureusement le résultat n’est pas toujours à la hauteur de nos espérances.

Il peut y avoir de superbes idées mais le processus créatif est mal géré.

 

Je vais donc vous partager une bonne théorie autour de la problématique suivante : comment sortir le meilleur d’une équipe et éviter le fiasco lors d’une réunion ?

 

1 – DONNER LES RÈGLES DU JEU

Il est important de définir les valeurs de votre organisation :

  • La vision
  • Les domaines sur lequels vous avez déjà tranché ( théologiquement / en terme de processus / etc… )
  • Qui a le pouvoir de décision ?

 

Il est important de justifier ses idées et de redéfinir la cible. Cela va permettre d’écrémer un bon nombre d’idées.

 

2 – LIBERTÉ DE DÉCISION FINALE

Il est important de préciser en début de réunion que les idées qui seront données ne seront pas forcement décisives, cela ne veut pas dire qu’elles ne sont pas bonnes mais il faudra ensuite prendre le temps de les remettre dans le contexte. L’arbitrage final prendra en compte tous ces éléments.

 

3 – LE PAPERBOARD EST VOTRE AMI

Notez vos idées !  Utilisez un paperboard pour que tout le monde suive. Cela va canaliser les échanges, et permettre de faire facilement des retours en arrières ou des connexions. Vous pouvez aussi utiliser des post-it afin de pouvoir les regrouper par types d’idées.

Pensez à écrire en grand le « pourquoi » et la cible afin que personne ne les perde des yeux.

 

4 – IL N’Y A PAS DE MAUVAISES IDÉES

Pour déboucher sur une idée de génie, il faut souvent passer par des dizaines d’idées mauvaises ou hors contexte ! Mais pour arriver sur une dynamique créative il faut que les idées fusent. Il faut donc que chaque participant se sente libre de donner ses idées sans solliciter les moqueries. Du coup en début de séance, expliquez qu’il n’y a pas de mauvaise idée, qu’il est interdit de réagir par la négative à une idée mais par un « mais ». Chaque idée doit être bien reçue.

Exprimer une idée c’est se mettre à nu, surtout lors d’un brainstorming. Il faut donc prévoir quelques phrases de transition, afin d’éviter les malaises lorsqu’une personne propose une idée un peu hors contexte.

Voici plusieurs phrases types :

  • Woaw, ça c’est vraiment créatif, je propose qu’on note cette idée et on verra si elle revient.
  • Pourquoi pas, on le garde dans un coin de notre tête.
  • Ok, du coup concrètement tu vois ça comment ?
  • C’est super, ça élargit le champ des possibles, je propose qu’on continue d’explorer cette piste.

 

5 – FAÎTES UN BON CASTING

Il est important de bien choisir les personnes présentes lors d’un brainstorming, cela va dépendre de vos objectifs. Voici 2 types de personnes à éviter pour rester créatif :

  • Une personne qui dans son cœur remet en question l’autorité, elle va constamment remettre tout en question, détourner le leadership. Elle va donner une mauvaise ambiance à la réunion et vous n’aurez aucun moyen de contrôler ça.
  • Une personne avec un cerveau orienté faisabilité. Vous savez c’est le genre de personne qui à chaque idée va dire « oui mais comment on va faire ça? », ou alors « oulalala mais on a pas le budget » . Ils vont en l’espace d’un instant tuer l’esprit créatif. Ils peuvent néanmoins assister à la réunion mais doivent être identifiés.

 

6 – MARCHEZ À CONTRE COURANT

Quand vous êtes bloqué, essayez de répondre aux questions suivantes :

  • Si j’étais dans la peau de la cible, comment réagirais-je face à cette idée ?
  • Imaginons que cette contrainte n’existe pas, à quoi cela pourrait ressembler ?
  • Ok maintenant, dans les 10 prochaines minutes on va tous donner les arguments positifs à cette idée puis faire l’inverse.

 

7 – FAÎTES DES PAUSES

Faîtes des pauses, sortez, prenez l’air. Il peut-être aussi intéressant de continuer la réunion en marchant, cela permette d’activer un autre type de créativité.

 

8 – OSEZ RÉAGIR

Si vous avez une personne qui insiste lourdement sur une idée,  jusqu’à en devenir difficile à gérer, demandez lui d’être plus précise, de proposer des solutions. Vous allez voir dans la plupart des cas la personne va dire :  « alors là je sais pas » . Vous pourrez alors passer à l’idée suivante. A l’inverse si elle est précise, concrète, alors prenez le temps de considérer son idée.

 

9 – ACTION CONCRETE

Dès le début il faut définir ce que vous souhaiteriez accomplir en fin de réunion, c’est ce que l’on appelle les livrables. Définissez un nom ou un programme d’action. En tant que responsable de réunion vous devez rappeler les délais. Coupez court aux discussions hors sujet. Trop de bla bla sans prise de décision risque de démotiver l’équipe.

 

Pour finir, je vous invite à ne pas hésiter à prier au beau milieu d’une réunion si vous sentez que la pression monte, que rien de concret ne sort, que vous n’êtes pas convaincu par une idée etc…